Image entete

Club pêche mouche de Colomiers


La pêche à la mouche (P.A.L.M)


Généralité sur les différentes techniques

La P.A.L.M. est essentiellement pratiquée pour la pêche des poissons particulièrement gobeurs que sont les salmonidés (truites et saumons) et thymallidés (ombres) plus quelques cyprinidés (ablettes, chevaines, rotengles) à pêcher principalement en mouche sèche et en nymphe, ainsi que quelques carnassiers (brochet, sandre, perche, black-bass) à pêcher principalement au streamer. 

On pratique la P.A L.M de deux façons : en présentant des mouches ou des leurres sous l’eau ou en présentant des mouches ou des leurres sur l’eau. Pour cela nous disposons de diverses techniques dont les principales sont:

La P.A.L.M. sous l’eau :

Pêche en noyée / Pêche en nymphe / Pêche au streamer. Ces trois techniques revêtent des formes spécifiques adaptées en fonction du poisson recherché, de la typologie de la rivière et de l’état des eaux.

La P.A.L.M. sur l’eau :

Pêche en sèche / Pêche en émergente. Elles aussi ont des formes spécifiques adaptées pour les mêmes raisons que celles citées pour la pêche sous l’eau.

Les principales techniques

Toutes se pratiquent à l’aide d’une canne à mouche appelée communément fouet, lequel est équipé d’un moulinet garni d’une soie appropriée à la technique que l’on désire mettre en œuvre.

La pêche en sèche

Consiste à l’aide d’une soie flottante à poser une mouche de type sèche dans le champ de vision du poisson que l’on souhaite tromper, afin qu’il vienne s’en saisir. Pour être efficace la mouche doit dériver le plus naturellement possible, plus ou moins haut à la surface de l’eau.

La pêche en émergente

Même principe que pour la sèche sauf que la mouche de type émergeante évolue dans la pellicule d’eau (pas où très peu lestée)

La pêche en noyée

Elle consiste à poser trois quart, ou plein aval un train de 2 à 3 mouches de type noyée (une sauteuse, une intermédiaire, une de pointe) qui vont évoluer sous l’eau a différentes profondeurs en les laissant dériver dans le courant le plus naturellement possible après avoir bien dégraissé le fil, elles doivent êtres maniées avec doigté dans les parties calmes.

La pêche en nymphe

Elle consiste à présenter sous l’eau une mouche, en l’occurrence une nymphe plus ou moins lestée. C’est le lestage en fonction du courant et de la masse d’eau qui détermine la technique de pêche à utiliser: nymphe au fil (NAF), nymphe a vue (NAV), nymphe en dérive inerte.

La pêche au streamer

Elle consiste à présenter sous l’eau des imitations d’alevin ou de poisson dit fourrage en les animant pour les rendre plus attractifs. On peut rajouter d’autres techniques plus spécifiques destinées à la pêche en réservoir (pêche aux chironomes ; aux booby’s ; œufs/escargot…).



© Copyright 2012 - Club pêche mouche de Colomiers - Tous droits réservés | Plan du siteMentions légales | Contact |  Partenaires : mouches pêche